Comment gérer les comportements problématiques ?

Tous les chiens peuvent être méchants, certains pires que d’autres. Alors qu’un entraînement précoce peut aider les chiots à distinguer le bien du mal, il est important de se rappeler que les chiens de refuge n’ont peut-être pas bénéficié de ces soins précoces importants. Ils n’ont peut-être pas été socialisés avec des personnes et d’autres chiens quand ils étaient chiots, ou ils ont peut-être manqué d’entraînement. Peut-être présentent-ils des signes d’ennui ou un comportement trop bruyants ou destructeurs suite à un sentiment d’insécurité et d’anxiété. En apprenant à déchiffrer le comportement de votre chien, vous pouvez l’aider à corriger son problème de comportement.

Certains déclencheurs du comportement problématique sont :

• La solitude
• Les voyages en voiture
• La peur et la nervosité
• Des comportements bruyants propres au statut
• Des traits propres à la race

La solitude
Les chiens sont des animaux de meute qui apprécient la compagnie. S’ils en sont privés, certains recourent à la destruction, se mettent à aboyer ou à mettre du désordre. Pareil comportement est habituellement lié à l’ennui, à la recherche d’attention, à l’insécurité et à l’anxiété.

• Si votre chien s’ennuie, investissez du temps dans la création de jeux et de jouets qui garderont son esprit occupé, à la fois lorsque vous êtes avec lui et lorsque vous ne l’êtes pas.

• Aussi difficile que cela puisse paraître, il est important de louer les bons comportements et d’ignorer les mauvais. En réagissant face aux comportements perturbateurs, comme les aboiements ou les gémissements, le chien pense qu’il attire l’attention. Il va donc le refaire. Encore et encore.

• La limite est ténue entre la surprotection d’un chien et le soutien apporté à un chien insécurisé. Passez du temps avec le chien en le guidant doucement pour renforcer son indépendance.

Voyage en voiture
Les problèmes liés aux déplacements en voiture sont souvent de deux types : les chiens anxieux qui associent les trajets en voiture à la séparation ou aux visites effrayantes chez le vétérinaire, et les chiens très agités qui associent les trajets en voiture à des sorties excitantes. Les deux peuvent être surmontés avec du temps et de la patience. Utilisez de petits déplacements pour habituer le chien au mouvement, au son et à l’odeur.

Peur et nervosité
Lorsque les chiens sont des chiots, il est important de les habituer à différents sons et environnements. Tout, des machines à laver aux alarmes de voiture, des aires de jeux aux personnes en uniforme - plus vous pouvez les exposer quand ils sont jeunes, moins anxieux ils seront par la suite dans la vie. Les chiens de refuge n’ont peut-être pas eu une exposition précoce, de sorte qu’ils sont souvent plus nerveux. Ils auront besoin d’un environnement calme pour renforcer leur confiance à leur rythme.

Comportements bruyants et propres au statut
Les chiens vous testeront, en particulier lorsqu’ils entrent dans la période de l’adolescence, mais en étant un propriétaire calme et cohérent, en enseignant à votre chien les comportements adéquats, vous pouvez éviter tout problème à long terme.

Traits propres à la race
Différentes races sont sujettes à des comportements différents. Certains ont une âme de gardien, d’autres de chasseur, d’autres de rassembleur. Il est important de bien vous documenter sur la race de chien que vous avez choisie pour vous assurer que vous pouvez donner à votre chien une éducation et une socialisation correctes et appropriées.

Si vous êtes préoccupé par le comportement de votre chien, demandez de l’aide au plus vite. Contactez votre vétérinaire ou le refuge auprès duquel vous avez recueilli votre chien.

Cette information vous est transmise en association avec le département bien-être canin de Battersea Dogs and Cats Home.

Girl with dog